SADC ET CAE : UNE FORCE LOCALE QUI FAIT LA DIFFÉRENCE POUR LES ENTREPRISES

Le réseau que forment les 67 sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) et centres d’aide aux entreprises (CAE) tapisse le territoire québécois depuis près de 40 ans. Ces organisations offrent du financement et de l’accompagnement pour stimuler la croissance des petites entreprises, contribuant ainsi au développement local et régional. Regard sur leur approche unique.

« Nous sommes sur le terrain : nous connaissons les entrepreneurs et leur milieu. Nous avons une relation de proximité unique », lance d’entrée de jeu le président du Réseau des SADC et CAE au Québec, Vallier Daigle.

Le réseau voit au financement de petites entreprises qui n’ont pas nécessairement accès aux produits des grandes institutions financières. L’objectif n’est pas le retour sur investissement, mais la création d’emplois, la longévité des entreprises et le développement économique des collectivités.

image complète

DU FINANCEMENT SOUPLE ET ADAPTÉ
L’offre de services et de produits financiers du réseau respecte les réalités des affaires en région. « Nous pouvons par exemple modifier le calendrier de paiements afin d’accommoder une entreprise saisonnière à laquelle nous avons consenti un prêt, dit Vallier Daigle. Nous avons aussi une stratégie jeunesse pour aider les jeunes entrepreneurs à rassembler leur première mise de fonds. » L’aide peut aussi prendre la forme de consultants mis à la disposition de l’entreprise ou encore de suivi professionnel quasi quotidien. Elle peut aussi viser des buts collectifs, comme la mise en place d’une plateforme pour les entreprises locales. « L’essentiel est d’avoir des entreprises prospères qui feront des collectivités prospères », souligne le président.

AIDE ET RELANCE EN TEMPS DE PANDÉMIE
La crise de la COVID-19 a malmené de nombreuses PME au pays, et nombre d’entre elles n’ont pas eu accès aux divers programmes d’aide des gouvernements. Le Réseau des SADC et CAE a réagi à ces difficultés en collaborant à la livraison du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR) avec le gouvernement du Canada et Développement économique Canada pour les régions du Québec. Le FARR est un nouveau programme d’aide financière d’urgence offert par le Réseau depuis juin 2020. 

Jusqu’ici, le FARR a investi 73,3 M$ dans plus de 3 000 entreprises et près de 200 projets de développement économique local. « Nous visons ceux et celles qui n’ont pas accès aux sources de financement traditionnel et d’urgence, comme les travailleurs autonomes, les très jeunes entreprises, celles qui sont en démarrage et les OSBL», précise le président. L’aide prend la forme d’un prêt pour fonds de roulement, afin d’aider les entreprises en manque de liquidités. « Nous avons aussi fourni une aide technique pour la création de sites internet et transactionnels, par exemple, de même que des services de consultants pour les petites entreprises », dit Vallier Daigle. 

On estime qu’à terme, la première mouture du FARR représentant 114 M$ aura aidé de 6000 à 7000 petites entreprises situées hors des grands centres. « C’est ce que j’appelle faire oeuvre utile », conclut le président du Réseau.

 

DEC noir et blanc6