MOUNTAIN GRANITE: LA RÉGION POUR PROGRESSER

En affaires depuis 2001, l’entreprise Moutain Granite fabrique des comptoirs en granite, et aussi en quartz, en Corian® et en porcelaine. Ces matériaux résistants peuvent être entreposés à l’extérieur sans problème, bien que leur entreposage exige beaucoup d’espace. En 2017, se sentant à l’étroit à son emplacement d’Ottawa, les copropriétaires, Nancy Lauzon et Mario Faubert, ont trouvé l’endroit qu’il leur fallait à Thurso et y ont aménagé leur nouvelle usine de 38 000 pi ca et leurs bureaux administratifs, sur un terrain de 10 acres desservi par la Ville.

Avec la nouvelle usine, beaucoup plus grande, est venu de l’équipement de pointe pour le découpage des comptoirs. La SADC de Papineau était heureuse de propulser une entreprise qui mise sur l’innovation pour se développer. Grâce au soutien financier de la SADC de Papineau, Mountain Granite a pu acquérir un robot japonais qui peut travailler 24 heures sur 24, demande peu d’entretien et qui avait accomplit un travail d’une grande précision. « Notre procédé est maintenant plus efficace », racontent les propriétaires. « De plus, la taille de l’usine et la dimension du terrain vont nous permettre une expansion facile », ajoutent-ils.

UN PÔLE ÉCONOMIQUE

Le choix de Thurso n’est pas anodin. La ville possède un secteur industriel qui occupe près de la moitié de son territoire. Cette concentration industrielle contribue à faire de la MRC de Papineau un centre d’emploi et un pôle économique important. Thurso se retrouve à l’intérieur d’un bassin de population à l’échelle régionale estimé à 1,3 million d’habitants, un avantage pour la recherche de main-d’œuvre. La situation géographique de Thurso permet à Mountain Granite de servir facilement les marchés de l’Est ontarien, de l’Outaouais, des Laurentides et de Montréal.

LA QUALITÉ DE VIE POUR TOUS

Le déménagement a apporté 35 nouveaux emplois dans la région. Cette dernière offrant un bassin de travailleurs qualifiés pour les employeurs. Ce déménagement à d’ailleurs été bénéfique pour les employés de l’usine qui demeuraient déjà presque tous en Outaouais. Ils ne sont maintenant plus qu’à 15 ou 20 minutes de la maison. « Les propriétaires de l’entreprise ont priorisé la qualité de vie de leurs employés, en plus de miser sur l’attractivité du territoire rural pour faciliter le recrutement de nouvelle main-d’œuvre qualifiée », explique Mélissa Bergeron, directrice générale de la SADC de Papineau. « Avec la nouvelle génération de travailleurs qui recherchent l’équilibre et la qualité de vie au quotidien, s’installer en milieu rural devient un avantage compétitif pour nos entreprises. »

Les copropriétaires, Nancy Lauzon et Mario Faubert