ELLE SOIGNE AVEC LES CHEVAUX

La Remontée, c’est Hélène Caron, l’âme du Centre d’équithérapie très spécial de Saint-Jean Port-Joli. Animée par une première passion léguée de son grand-père, les chevaux, et par sa volonté d’aider les personnes vivant avec un handicap, Hélène Caron décide, en 1989, après un stage de formation en France, de joindre ses deux passions dans un projet de centre équestre  dédié tant aux enfants qu’aux personnes âgées présentant des troubles les plus divers : autisme, paralysie cérébrale, déficit d’attention, perte de motricité, etc., une première au Québec !

Armée de sa formation d’éducatrice spécialisée et d’instructeur en équitation thérapeutique et avec la collaboration de collègues thérapeutes et des professionnels de l’Institut de technologie agro-alimentaire de La Pocatière, Hélène Caron contribue à mettre sur pied, en 1999,  un premier programme de formation en équitation thérapeutique, puis elle dispense ses services dans différentes écuries de la région et est membre fondateur de la Fédération québécoise d’équitation thérapeutique. Rien de moins!

C’est en 2006 qu’est créée la Remontée, une entreprise d’économie sociale, supportée par de généreux donateurs  et commanditaires qui partagent avec Hélène Caron le désir d’avoir leurs propres installations équestres dédiées à la mission. En 2010, le site idéal, exceptionnel, est trouvé, à Saint-Jean Port Joli, sur la 132, entre le fleuve et la rivière Trois-Saumons. Peu à peu les équipements se mettent en place: une écurie, un manège intérieur chauffé, une sellerie, un manège extérieur et une aire de repos, le tout aménagé aussi pour les personnes en fauteuil roulant.

imagesiteweb

L’innovation comme motivation

Encore ici, Hélène Caron fait preuve d’audace et de persévérance en offrant des camps de jour très inclusifs, où se retrouvent des enfants avec et sans handicap, un programme Équi-partage qui se mérite, en 2012, le prix À part entière de l’Office des personnes handicapées du Québec et la médaille de l’Assemblée nationale. De plus, pour la première fois au Québec, des activités d’attelage sont accessibles aux personnes handicapées grâce à l’acquisition d’une voiture adaptée. Des cours de voltige à cheval sont aussi offerts à ces personnes. À la Remontée, il n’y a aucune exclusion! Enfin, en 2018, après de nombreuses recherches et l’aide de son précieux conjoint ébéniste, Hélène Caron peut disposer d’un sentier équestre multisensoriel pour compléter les activités permettant de développer au maximum les capacités de toutes ses clientèles, quels que soient les handicaps ou les troubles physiques ou psychologiques.

Mais il reste beaucoup à faire: entretenir le centre,  rejoindre la clientèle à l’extérieur de la région, créer des activités de semaine et d’hiver, assurer la relève. Le financement reste donc un enjeu majeur. « C’est le parcours du combattant » selon Hélène Caron. Malgré une reconnaissance et une accréditation du Ministère de la Santé et des Services Sociaux qui permettent l’obtention de subvention, les fonds ne sont pas suffisants. Le président du Conseil d’administration, Éloi Gagnon, jeune entrepreneur dynamique, suggère de faire appel aux professionnels du Centre d’aide aux entreprises de Montmagny-l’Islet  qui l’ont aidé à ses débuts. Il se développe alors une belle relation de financement, mais aussi d’accompagnement entre le centre et le CAE particulièrement en communications où l’aide financière permet de s’offrir les services d’une firme spécialisée, afin de mieux faire connaître les services et d’optimiser le potentiel du centre. « Faire affaire avec le CAE, c’est agréable, simple, facile et rapide », nous dit Hélène Caron.» Et pour la directrice et le Conseil d’administration de la Remontée - habitués depuis toujours à payer au comptant toutes les dépenses – le fait d’avoir un fonds de roulement pour se donner une marge de manœuvre et assurer le financement des opérations régulières est une étape importante du développement du centre.

Les résultats : la Remontée crée neuf emplois à temps plein et saisonniers pour des gens de la région et peut compter sur 60 bénévoles. Tous ces gens reçoivent et accompagnent plus de 215 personnes par année et surtout, ils donnent à ces personnes l’espoir d’avoir la vie la plus intéressante possible.

Avec humilité, Hélène Caron affirme : « Ce centre équestre exceptionnel a été réalisé par une équipe à la fois passionnée par la cause, l’humain et le cheval. Sans l’appui de généreux donateurs et la présence continue des commanditaires et des bénévoles dans cette aventure, le projet serait demeuré au stade de rêve ». Mais tous ceux qui fréquentent le centre savent bien que sans cette personne visionnaire, il n’y aurait pas eu de rêve….