RETOUR

Portrait d’entreprise – Ford et Subaru New Richmond

05 juin 2024 SADC

Portrait d’entreprise – Ford et Subaru New Richmond

Copropriétaire de Subaru New Richmond depuis 2010, René Leblanc a aussi acquis Ford New Richmond avec Adam et André Leblanc (ses frères) et Matthew O’Reilly en 2018. Ensemble, ils ont entrepris d’importants travaux d’agrandissement pour Subaru et la construction d’un nouveau bâtiment pour Ford. Rencontre avec René au sujet de ces entreprises, qui ont récemment obtenu du soutien de la SADC de Baie-des-Chaleurs.

 

Les entreprises, en bref

Ford et Subaru New Richmond proposent une vaste gamme de véhicules neufs et d’occasion. Que ce soit au département des ventes, du service après-vente ou de l’entretien, leurs équipes offrent un accueil chaleureux et un service personnalisé. Les deux entreprises s’assurent de répondre aux besoins des acheteurs et propriétaires de véhicules Ford et Subaru de la Gaspésie, tout en adoptant une approche jeune et dynamique en matière d’expérience client. Leurs équipes combinées comptent 27 personnes.

En quoi vos entreprises se démarquent-elles?

« Là où on essaie d’être différents, c’est dans l’approche familiale qu’on peut avoir comme propriétaires occupants », affirme René. Ses associés et lui s’efforcent d’insuffler un côté humain et personnalisé à leurs entreprises, et ils ont à cœur leur pérennité. « On est des gens de la place et on n’a pas peur de s’ancrer ici. On s’implique dans toutes sortes de causes. On est une entreprise locale qui participe au développement. »

Pourquoi avez-vous choisi la voie de l’entrepreneuriat?

« Je suis tombé là-dedans quand j’avais 21 ans, raconte René. (…) Je faisais un bac en kinésiologie. Mon frère Adam était mécanicien à Québec. » Ce dernier lui a proposé d’acquérir un « garage » avec lui. Après réflexion, René, adepte de voitures, embarque dans le projet. « Si on est là aujourd’hui, c’est parce que Peter [Cyr, propriétaire de Subaru, à l’époque] a pris la décision de vendre à deux jeunes. Il nous a visualisés comme étant sa succession et nous a montré les rouages. »

Qu’est-ce que le soutien de la SADC vous a apporté?

« À chaque projet, la SADC était là! » affirme René, qui précise que lui et ses associés ont obtenu à quelques reprises du financement grâce au Fonds d’investissement et au programme Stratégie jeunesse pour leurs deux entreprises. « Mais le plus gros soutien de la SADC, il n’est pas monétaire, c’est le fait de donner de la confiance au dossier. » René souligne qu’une fois l’appui de la SADC obtenu, « les autres partenaires embarquent » plus facilement.

Parlez-nous d’un « bon coup » dont vous êtes particulièrement fier comme entrepreneur.

« Notre plan du Ford », mentionne René, en référence au bâtiment construit en 2021. Selon lui, tout a été pensé par les quatre associés : l’emplacement, la luminosité, le nombre de pas à faire dans le bâtiment, etc. « On en a visité plusieurs et on s’est assis à la table à dessin. Le plan, on l’a tellement travaillé, réfléchi et bien pensé que Ford nous l’a acheté et c’est rendu le prototype pour une concession de type D. » Ainsi, selon René, pour les concessions ayant un volume de ventes annuel similaire à celui de Ford New Richmond, « c’est ce frame-là qui va être utilisé partout dans le monde! »

Quel conseil aimeriez-vous donner à une personne qui souhaite se lancer en affaires dans la Baie-des-Chaleurs?

« Pose-toi la question si c’est vraiment ce que tu veux faire, et si oui, fais-le! », affirme René. « J’ai toujours trouvé que la place la plus cool pour se lancer en affaires, c’est en Gaspésie. Il y a tellement de choses à faire! Et pas besoin de réinventer la roue. » Il précise toutefois que l’entrepreneuriat n’est pas fait pour tout le monde. C’est exigeant et on doit beaucoup s’investir. Il faut, selon lui, « un amour inconditionnel de ce que tu fais. »

 


 

À propos des propriétaires

René Leblanc, Adam Leblanc et Matthew O’Reilly sont copropriétaires de Ford New Richmond depuis 2010. En 2016, André Leblanc se joint à l’équipe. Il bonifie le volet véhicules d’occasion, puis devient actionnaire. Les quatre associés acquièrent ensuite Ford New Richmond en 2018.

Partager cet article