Nouvelles nominations

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Québec, le 4 avril 2024 – Le Conseil d’administration du Réseau des SADC et CAE est heureux d’annoncer la nomination de Pascal Harvey à titre de président-directeur général et de Pierre-Olivier Colas à titre de directeur général adjoint de l’organisation. Ces nominations s’inscrivent dans le cadre de changements sur le plan de la gouvernance qui visent à donner un nouvel essor à notre réseau au sein de l’écosystème de développement économique au Québec.

« Je tiens à féliciter messieurs Harvey et Colas pour leur nomination. Alors que monsieur Harvey a occupé le titre de directeur général du Réseau ces trois dernières années, il a su exercer un leadership rassembleur marqué tant auprès des membres que du Conseil d’administration. Monsieur Colas a aussi fortement contribué au développement du Réseau, notamment grâce à l’implantation de programmes importants palliant différents enjeux économiques, notamment en tourisme, en développement durable et en numérique. Il a aussi accentué le développement de partenariats et de projets porteurs », a déclaré Vallier Daigle, président du Conseil d’administration.

Le Réseau des SADC et CAE étant fort actif, il compte sur une équipe solide qui s’agrandira également dans les prochaines semaines, puisque de nouveaux postes s’ouvrent afin de combler nos différents besoins internes de même que ceux de nos clientèles externes entrepreneurs et partenaires. Il compte aussi sur le travail, l’expertise et l’implication des 400 professionnels et 600 bénévoles qui sont au cœur de nos orientations et notre mission : être un acteur incontournable du développement économique local.

Pascal Harvey : président-directeur général du Réseau des SADC et CAE

Rappelons qu’en plus de ses expériences passées notamment à tire de directeur général de la SADC de Charlevoix et au sein de postes stratégiques dans la sphère politique, Pascal est un communicateur chevronné, qui a su mettre au profit de notre Réseau ses habiletés de leadership et de représentation publique. Aussi, amateur de sport et chroniqueur sportif à ses heures, il sait cerner les enjeux des équipes et les guider vers le succès.

« L’économie des régions du Québec peut compter sur les SADC et CAE. Grâce à l’intelligence collective de tous les employés et bénévoles qui gravitent au sein de notre Réseau et à notre ancrage dans toutes les régions du Québec, je souhaite que nous soyons encore plus présents pour répondre efficacement aux besoins des entrepreneurs et des collectivités », affirme M. Harvey.

Pierre-Olivier Colas : directeur général adjoint

Rassembleur, Pierre-Olivier a été consultant pendant près de dix ans en planification stratégique pour les entreprises et organismes de développement économique avant de se joindre au Réseau en 2019. Stratège d’expérience, il a su au cours des cinq dernières années mener à terme avec succès ses divers dossiers et mettre à profit son expertise pour accompagner et mobiliser les SADC et CAE du Québec vers un dynamisme renouvelé. Il est aussi titulaire d’une maîtrise en gestion et d’une spécialisation en développement durable.

« J’ai l’opportunité depuis plus de cinq ans de collaborer avec les 67 SADC et CAE et avec l’équipe du Réseau afin de développer les meilleures solutions pour accentuer la vitalité économique de nos régions. Le potentiel de ce grand Réseau est énorme et je suis fier d’y contribuer », affirme M. Colas.

À PROPOS DU RÉSEAU DES SADC ET CAE

Les 57 SADC (Sociétés d’aide au développement des collectivités) et les 10 CAE (Centres d’aide aux entreprises) travaillent depuis plus de 40 ans au développement économique de leur collectivité. Le Réseau des SADC et CAE compte plus de 1 000 professionnels et bénévoles qui soutiennent et financent chaque année plus de 10 000 entrepreneurs et 1 500 projets de développement économique local. Les SADC et les CAE offrent aux entrepreneurs un accompagnement personnalisé et soutenu, ainsi que des produits de financement souples et adaptés à leurs besoins.

Développement économique Canada pour les régions du Québec appuie financièrement les SADC et les CAE.

Suivez le Réseau sur les Facebook,

RENSEIGNEMENTS
Christine Pilote, Directrice des communications | Tél. : 581 999-6363 | cpilote@sadc-cae.ca

NOUVELLE ÉTUDE ÉCONOMIQUE 

PRÈS D’UN DEMI -MILLIARD DE DOLLARS EN RETOMBÉES AU SEIN DE L’ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE.

Québec, le 12 février 2024 – Le Réseau des SADC et CAE dévoile aujourd’hui une nouvelle étude économique réalisée par Aviseo démontrant l’impact important des Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) et des Centres d’aide aux entreprises (CAE) sur la vitalité économique du Québec pour les exercices financiers 2019 à 2023. Depuis 2019, les SADC et CAE ont engendré près d’un demi-milliard de dollars en retombées économiques. De plus, ces retombées représentent des revenus de 212 M$ dans le portefeuille des gouvernements.

Le directeur général du Réseau, monsieur Pascal Harvey, se dit très fier de ces résultats dont les retombées sont bénéfiques tant pour la population, que pour les entreprises et le gouvernement : « Les 67 SADC et CAE contribuent à l’augmentation des investissements, de la productivité et du taux de survie des entreprises. Œuvrant dans les régions du Québec, ils constituent un rouage majeur dans tout l’écosystème québécois et contribuent au bien-être économique de tous. Félicitations à nos 400 professionnels et plus de 600 bénévoles. »

« Notre gouvernement s’est engagé à soutenir la croissance des entreprises canadiennes et à diversifier l’économie des communautés. C’est pourquoi je suis particulièrement fière que DEC appuie les SADC et les CAE du Québec, dont le soutien entraîne un impact positif et concret dans toutes les régions du Québec. Avec cette collaboration, nous permettons aux PME de jouer un rôle majeur dans la croissance de l’ensemble de nos communautés. Bravo à tout le Réseau pour l’exceptionnel travail accompli. Ensemble et tournés vers l’avenir, nous repartons plus forts et plus résilients », ajoute l’honorable Soraya Martinez Ferrada, ministre du Tourisme et ministre responsable de Développement économique Canada pour les régions du Québec.


FAITS SAILLANTS DE L’ÉTUDE :

Un impact sur l’augmentation du PIB

Les investissements des SADC et CAE ont permis une augmentation du PIB réel du Québec de 458 M$ :

  • 185 M$ découlent de nos investissements en prêts.
  • 273 M$ sont générés par l’augmentation du taux de survie des entreprises.

Un impact sur les revenus des gouvernements de 212 M$

Les impacts des SADC et CAE ont des effets économiques et fiscaux sur l’ensemble des populations, tant les ménages que sur les entreprises et le gouvernement et contribuent au bien-être de la population. Les revenus générés pour les entreprises sont de 104 M$ et ceux des ménages 296 M$.

  • 92 M$ sont générés sur les recettes fiscales du gouvernement grâce aux investissements découlant des prêts octroyés par les SADC et CAE.
  • 120 M$ sont générés en revenus gouvernementaux grâce à l’impact des SADC et CAE sur la hausse du de la survie des entreprises.

Rappelons que selon une étude de Statistique Canada, le taux de survie moyen après cinq ans des entreprises ayant été accompagnées par une SADC ou un CAE durant les quatre dernières années est plus que le double que celles qui ne le sont pas.

Trois lignes d’affaires complémentaires et des champs d’expertise en phase avec les ambitions du Québec

Les SADC et CAE livrent trois lignes d’affaires : développement économique local, accompagnement et financement aux entreprises. De plus, les SADC et CAE développent différents champs d’expertise pour bien répondre aux enjeux de leurs milieux. L’impact du développement économique local des SADC et CAE contribue à la stabilité des entreprises, améliore leur compétitivité, favorise la création d’emploi et la rétention des populations au sein des régions du Québec. Nous contribuons significativement à :

Nous contribuons significativement à :

La transition écologique pour une économique durable – Les SADC et CAE sont très actifs en développement durable et on investit plus de 10 M$ au cours de la dernière année pour accélérer le virage vert des petites entreprises.

La relève entrepreneuriale pour assurer les transferts – Notamment grâce au programme Stratégie jeunesse par lequel ins ont investi. 165 millions au cours des 26 dernières années auprès de 14 000 jeunes.

L’entrepreneuriat féminin ou le flexipreneuriat – Les SADC et CAE développement actuellement un projet spécifique pour soutenir les entrepreneurs dont le projet est à temps partiel. Il s’agit d’un phénomène en croissance au Québec, alors que peu d’organisations soutiennent cette clientèle.

À PROPOS DE L’ÉTUDE

La firme Aviseo a été mandatée par le Réseau afin d’analyser des données qui proviennent d’agences statistiques reconnues, du transfert d’informations détenues par le Réseau sur ses activités, de publications révisées par les pairs ainsi que de documents publics. Le modèle d’équilibre général calculable (EGC) a été utilisée dans le cadre de cette étude.

Principalement l’étude analyse les impacts reliés aux prêts des SADC et CAE ainsi qu’à l’augmentation de la productivité des entreprises et à l’augmentation de leur taux de survie généré par leur accompagnement. Les données ne prennent pas en considération divers programmes livrées par les SADC et CAE comme, le Fonds d’aide et de relance régional, le Programme d’aide aux petites entreprises touristiques, le Programme Canadien d’adoption du numérique et la mesure d’intervention locale.

À PROPOS DU RÉSEAU DES SADC ET CAE

Les 57 SADC (Sociétés d’aide au développement des collectivités) et les 10 CAE (Centres d’aide aux entreprises) travaillent depuis plus de 40 ans au développement économique de leur collectivité. Le Réseau des SADC et CAE compte plus de 1 000 professionnels et bénévoles qui soutiennent et financent chaque année plus de 10 000 entrepreneurs et 1 500 projets de développement économique local. Les SADC et les CAE offrent aux entrepreneurs un accompagnement personnalisé et soutenu, ainsi que des produits de financement souples et adaptés à leurs besoins. Développement économique Canada pour les régions du Québec appuie financièrement les SADC et les CAE.

NOUVEAU FLEXIPRÊT POUR LES FEMMES ENTREPRENEURES

Shawinigan, le 8 janvier 2024 – En présence de l’honorable François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie du Canada et député de Saint-Maurice-Champlain, le Réseau des SADC et CAE du Québec et la SADC Shawinigan annoncent aujourd’hui la mise en place du projet d’expérimentation, Flexiprêt pour les femmes, qui vise à offrir de l’accompagnement et du financement adapté aux flexipreneures, soit les femmes entrepreneures à temps partiel des régions du Québec.

Au nom de l’honorable Marcia Ien, ministre de Femmes et Égalité des genres et de la Jeunesse, Monsieur Champagne, a affirmé son soutien au projet et l’investissement de 296 000 $ sur trois ans pour en assurer le déploiement. En plus de l’accompagnement, au total, plus de 1,5 M$ seront investis par les 11 SADC et CAE participants afin d’offrir des prêts aux flexipreneures.

Le directeur général du Réseau des SADC et CAE, monsieur Pascal Harvey, souligne l’importance de la mise en place d’un projet spécifique pour cette clientèle : « Les petites entreprises sont au cœur de l’économie des régions et plusieurs, surtout celles à propriété féminine, voient le jour sous forme de projet à temps partiel. Il est temps de mettre en lumière cette forme d’entrepreneuriat et d’offrir des mesures flexibles et adaptées à cette réalité. »

Un projet pour faire grandir leurs rêves à leur façon

Le projet d’expérimentation Flexiprêt pour les femmes mobilise l’expertise de 11 SADC et CAE de partout au Québec. Inspirés d’une étude sur l’entrepreneuriat féminin réalisée par la SADC de Shawinigan et en ouvrant le dialogue avec les flexipreneures, ils développeront des activités d’accompagnement pour des centaines de femmes de divers horizons, en plus d’offrir du financement à des conditions avantageuses.

Flexiprêt pavera aussi la voie à une meilleure viabilité des entreprises détenues par des femmes, ce qui créera en retour croissance, innovation et productivité, procurant ainsi des avantages économiques et sociaux plus importants au Québec. Tout au long de ce projet, des données quantitatives et qualitatives seront cumulées, afin d’établir des constats et des recommandations pour faire lever les obstacles rencontrés par les flexipreneures tout au long de leur parcours entrepreneurial.

Le flexipreneuriat : un phénomène en croissance

Le flexipreneuriat est un phénomène en croissance au Québec, et a connu une plus forte augmentation chez les femmes au cours des dernières années. Selon les plus récentes données du Global Entrepreneurship Monitoring, 72,3% des entrepreneurs émergeants au Québec œuvrent à temps partiel.

Rappelons que le terme flexipreneure a été créé par la SADC Shawinigan pour décrire une personne qui mène des activités entrepreneuriales à temps partiel tout en jonglant avec une autre occupation, comme un emploi ou des études. Le terme a été inspiré par les données d’une étude de la SADC qui démontrait que les femmes ne se reconnaissaient pas dans la définition typique du terme entrepreneur au Québec. C’est aussi pour cette raison qu’elles hésitent à demander de l’accompagnement et du financement.

Citations

« Promouvoir la participation du plus grand nombre de femmes à notre économie n’est pas seulement la bonne chose à faire, il s’agit de la chose intelligente à faire. C’est pourquoi notre gouvernement est fier de soutenir la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) Shawinigan dans la mise en place de ce projet ambitieux. En plus d’assurer la pleine participation des femmes entrepreneures à notre économie en leur offrant les meilleurs outils possibles pour prospérer et s’épanouir, il participe à encourager l’innovation au cœur même de la Mauricie. »

L’honorable François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie 

« Notre gouvernement s’est engagé à soutenir les femmes pour qu’elles prennent davantage leur place dans l’économie canadienne. Je suis donc extrêmement fière de l’appui de DEC aux SADC et aux CAE du Québec pour la mise en place du projet pilote Flexiprêt. Celui-ci permettra aux femmes de réaliser leur rêve d’être entrepreneure tout en donnant le meilleur d’elles-mêmes. Grâce à cet appui, nous leur permettons de jouer un rôle majeur dans la croissance de nos régions. »

L’honorable Soraya Martinez Ferrada, ministre du Tourisme et ministre responsable de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC)

« Nous sommes fiers aujourd’hui de lancer ce projet pilote national en partenariat avec le Réseau des SADC et CAE du Québec. Le travail que nous avons réalisé depuis 2015 afin de mieux comprendre les enjeux des femmes entrepreneures nous permettra de mieux adapter nos services et notre financement et d’aider ces femmes à réaliser leur rêve entrepreneurial. Nous espérons grandement qu’au terme de notre projet pilote, nous pourrons éventuellement partager notre expertise et développer une offre de services sur mesure partout au Québec. »

Simon Charlebois, directeur général, Société d’aide au développement des collectivités Shawinigan

SADC et CAE participants

–        CAE Haute-Yamaska et région

–        CAE Montmagny-L’Islet

–        SADC Charlevoix, Côte-de-Beaupré, Île d’Orléans

–        SADC Chibougamau-Chapais

–        SADC Côte-Nord

–        SADC de l’Amiante

–        SADC de la Neigette

–        SADC des Îles-de-la-Madeleine

–        SADC Maskinongé

–        SADC Shawinigan

–        SADC Vallée de la Batiscan

 

À PROPOS DU RÉSEAU DES SADC ET CAE

Les 57 SADC (Sociétés d’aide au développement des collectivités) et les 10 CAE (Centres d’aide aux entreprises) travaillent depuis plus de 40 ans au développement économique de leur collectivité. Le Réseau des SADC et CAE compte plus de 1 000 professionnels et bénévoles qui soutiennent et financent chaque année plus de 10 000 entrepreneurs.es et 1 500 projets de développement économique local. Les SADC et les CAE offrent aux entrepreneurs.es un accompagnement personnalisé et soutenu, ainsi que des produits de financement souples et adaptés à leurs besoins.

 

Développement économique Canada pour les régions du Québec appuie financièrement les SADC et les CAE.

À PROPOS DE LA SADC SHAWINIGAN

La SADC Shawinigan est un organisme à but non lucratif qui a été fondé en 1984. Elle a comme mission de mettre en œuvre, de gérer ou de soutenir des projets pour favoriser le développement économique et social de sa collectivité.

– 30 –

 

RENSEIGNEMENTS 

Amélie Racette, Coordonnatrice Flexiprêt pour les femmes | Tél. : 819 537-5107 p.220 | aracette@flexipreneur-e.ca

Soutenir l'entrepreneuriat féminin à temps partiel, les flexipreneures des régions du Québec.

Webinaire : Comment réussir la relève ou le transfert de son entreprise

Visionnez le webinaire diffusé en direct le 26 octobre dernier. Plusieurs entrepreneurs et intéressés ont pu y découvrir des outils à mettre en place pour réussir la relève ou le transfert d’une entreprise. Curieux? Écoutez, dès maintenant des experts sur des cas concrets. 
1
2
3
4

 

Richard Quinn
Directeur principal, Transfert d’entreprise Mouvement Desjardins

Richard Quinn est un passionné de la finance qui aime travailler directement sur le terrain auprès des chefs d’entreprise. Il se distingue par son approche humaine et accorde beaucoup d’importance à l’écoute et à la compréhension de la personne qui se trouve derrière chaque entrepreneur.

Il possède une expérience de 25 ans comme banquier, en financement d’entreprises, et œuvre exclusivement dans le créneau du transfert d’entreprise depuis le milieu des années 2000. Il est un précurseur au Québec en financement structuré spécifique aux transactions de transfert d’entreprises, ayant piloté de nombreuses transactions dans divers secteurs d’activités et régions du Québec. Il dirige actuellement le Groupe transfert d’entreprise chez Desjardins. 

Alexandre Ollive
Directeur général du CTEQ

Nommé directeur général du CTEQ en décembre 2021, Alexandre Ollive est reconnu pour son leadership rassembleur et innovant. Avec près d’une cinquantaine de ressources dédiées à soutenir la pérennité des entreprises dans les 17 régions du Québec, Alexandre a permis au CTEQ, par sa vision du repreneuriat, de générer une croissance importante du nombre de transferts d’entreprises tout en créant des partenariats stratégiques générateurs de croissance dans l’écosystème entrepreneurial du Québec. Ayant évolué dans le domaine public, municipal et économique, M. Ollive a accumulé plus de 20 ans d’expérience au service de l’économie du Québec. Impliqué dans de nombreuses causes, il a depuis toujours dédié ses actions au service des clientèles qu’il dessert.

 

Benoit Cochet
Directeur général de la SADC Antoine-Labelle

M. Cochet occupe le poste de directeur général de la SADC d’Antoine-Labelle depuis les 15 dernières années. L’organisation accompagne le transfert de plus d’une centaine d’entreprises annuellement dans la MRC d’Antoine Labelle. Auparavant conseiller aux entreprises à la SADC, M. Cochet cumule une longue feuille de route en accompagnement aux PME, notamment en relève et en transfert d’entreprise. Il est titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires et d’une maîtrise en gestion des coopératives et développement local de l’Université de Sherbrooke. Il a à cœur le développement économique et l’aide concrète aux PME de sa région. Il a d’ailleurs réalisé plusieurs projets porteurs, dont la mise en place d’un service d’accompagnement personnalisé en transfert d’entreprise au sein de la SADC depuis 2014 et la création de la Maison de l’Entrepreneur dans la MRC Antoine-Labelle.

 

Sébastien Côté, Entrepreneur
Groupe Léon Grenier

Sébastien Côté vous raconte non pas une, mais deux histoires de relève à succès. Après avoir passé 8 années comme employé chez Bombardier aéronautique à Mirabel, il choisit de venir s’installer à Mont-Laurier. C’est en 2012 qu’il décide de faire le grand pas et de faire l’acquisition de l’entreprise JLP Bélanger, aujourd’hui devenue Espace JLP, que se spécialise dans la ventilation, le chauffage et la climatisation. Bien accompagné par différents partenaires, dont la SADC et Desjardins, il traverse avec succès les étapes d’achat et de vente de son entreprise. Au cours de son parcours, il réussit à faire prospérer l’entreprise de façon remarquable, ayant fait plus que tripler le chiffre d’affaires de celle-ci. Sept ans plus tard, il décide de vendre son entreprise et de se lancer dans une nouvelle aventure d’acquisition en devenant copropriétaire de Groupe Léon Grenier, une entreprise se spécialisant principalement dans la vente de pièces automobiles et de pièces de machineries forestières. Voyez comment devant le potentiel d’une entreprise, Sébastien Côté est passé du rêve à la réalité avec succès.

 

 

 

ANIMATEUR

Pascal Harvey, Directeur général du Réseau des SADC et CAE

Pascal Harvey est directeur général du Réseau des SADC et CAE depuis près de trois ans. Ses différentes implications et ses 20 ans d’expérience au sein de la SADC de Charlevoix font de lui un acteur clé au sein de l’écosystème du développement économique local au Québec. Communicateur dans l’âme, son sens de l’écoute et son leadership sont des atouts qui contribuent fortement à l’essor de notre vaste réseau composé de 67 SADC et CAE et regroupant plus de 400 professionnels et 600 bénévoles de toutes les régions du Québec. Pascal possède une solide expérience en communication stratégique et politique puisqu’il a occupé par le passé des postes de conseiller politique et d’attaché de presse. 

RESTEZ BRANCHÉS: Suivez le Réseau sur les FacebookTwitter