PDC : LE RÉSEAU DES SADC ET CAE FAIT UNE RÉELLE DIFFÉRENCE POUR LES PETITES ENTREPRISES

Québec, le 16 décembre 2021 – Une étude sur la performance du Programme de développement des collectivités (PDC), livré par les Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) et les Centres d’aide aux entreprises (CAE), confirme que les entreprises du Québec qui font affaire avec le Réseau performent mieux.

Les résultats de l’étude sur la performance du Programme de développement des collectivités (PDC), menée par Développement économique Canada pour les régions du Québec, en collaboration avec Statistique Canada, ont été dévoilés en novembre dernier. Cette étude compare sur une période de cinq ans le rendement des entreprises de 100 employés et moins aidées dans le cadre du PDC, avec d’autres entreprises possédant des caractéristiques similaires, mais qui n’ont pas reçu de services des SADC et CAE.

Le président du Réseau des SADC et CAE, M. Vallier Daigle, se dit très fier de ces résultats :  « Depuis 40 ans, nous veillons au succès des entrepreneurs et à la vitalité économique de nos régions. Avec la contribution financière de Développement économique Canada pour les régions du Québec, nos professionnels assurent la livraison de nos trois lignes d’affaires complémentaires que sont le développement économique local, l’aide technique et le financement aux entreprises. Nous sommes bien ancrés dans nos milieux et à l’écoute des besoins des entrepreneurs, en plus de former un réseau d’expertise national d’envergure, agile et performant. Voilà tant de facteurs distinctifs qui font de nous des vecteurs de réussite. » 

Les résultats de l’étude démontrent que le soutien apporté par le Réseau des SADC et CAE a un impact significatif sur la performance des entreprises, et ce, à plusieurs niveau.

FAITS SAILLANTS

Les 4 451 dossiers du PDC étudiés ont permis d’établir qu’entre 2013 et 2018, notre réseau a fait la différence pour les entreprises en contribuant aux éléments suivants : 

Amélioration du taux de survie des entreprises : le taux de survie des entreprises est de 77 % après cinq ans d’existence, comparativement à 53% pour le groupe témoin.
 
Création d’emplois 10 fois plus importante : augmentation moyenne de 3,2 % par année par rapport à   0,3 % dans le groupe témoin.
 
Création d’emplois près de 5 fois plus importante chez les entreprises détenues par des femmes : augmentation moyenne de 5,0% par année, par rapport à 1,3% dans le groupe témoin. 
 
Augmentation plus rapide des ventes : augmentation moyenne des ventes de 5,2 % annuellement comparativement à 3,14 % pour le groupe témoin.
 
Progression plus rapide de la masse salariale des entreprises : 7,2 % en moyenne par année, versus 2,9 % dans les entreprises du groupe témoin.
  

À propos du Programme de développement des collectivités (PDC)

Rappelons que le PDC est un programme du gouvernement fédéral qui assure le financement des opérations des 269 SADC et CAE au Canada, dont 67 au Québec. Le PDC est un programme qui reconnaît l’expertise des décideurs locaux et l’autonomie des prises de décision, afin de stimuler la participation des collectivités à la prise en charge de leur avenir.

 

À PROPOS DU RÉSEAU DES SADC ET CAE

Les 67 SADC (Sociétés d’aide au développement des collectivités) et CAE (Centres d’aide aux entreprises) travaillent depuis 40 ans au développement économique de leur collectivité. Le Réseau des SADC et CAE compte plus de 1 000 professionnels et bénévoles qui soutiennent et financent chaque année plus de 10 000 entrepreneurs et projets de développement économique local. Les SADC et les CAE offrent aux entrepreneurs un accompagnement personnalisé et soutenu, ainsi que des produits de financement souples et adaptés à leurs besoins. Développement économique Canada pour les régions du Québec appuie financièrement les SADC et les CAE.

RESTEZ BRANCHÉS
Suivez le Réseau sur les FacebookTwitter

RENSEIGNEMENTS
Christine Pilote, Directrice des communications | Tél. : 581 999-6363 | cpilote@sadc-cae.ca

Journée de l’entrepreneuriat féminin, des flexipreneures inspirantes

LE RÉSEAU DES SADC ET CAE SOULIGNE LA JOURNÉE DE L’ENTREPRENEURIAT FÉMININ ET PRÉSENTE DES FLEXIPRENEURES INSPIRANTES

Pour souligner la journée de l’entrepreneuriat féminin, le Réseau des SADC et CAE annonce la diffusion d’une série de portraits de femmes entrepreneures inspirantes. Puisque les femmes sont de plus en plus nombreuses à démarrer une entreprise à temps partiel, les portraits mettront en lumière des flexipreneures, soit des entrepreneures qui combinent un ou des projets entrepreneuriaux à d’autres occupations, comme un emploi, des études et des soins à la famille. Ces portraits seront principalement diffusés sur le site web du Réseau et sur les plateformes en ligne du Groupe CN2i. 

Première diffusion prévue le 24 novembre :
Entreprise : 
Les Essences & Elles
Où : Côte-Nord
Qui : Sophie et Josyane Lizotte
Quoi : Des produits éco-friendly faits main à partir d’huiles essentielles et aromatiques de première qualité.

 « L’objectif de cette campagne est de mettre en valeur ce modèle d’entrepreneure, un phénomène dont les gens parlent peu, alors qu’il est pourtant largement répandu au Québec. Cette campagne vise aussi à inciter les flexipreneures, qui ne se reconnaissent pas comme entrepreneures, à venir chercher le financement et l’accompagnent dont elles ont besoin pour faire croître leur entreprise, » affirme Vallier Daigle, président du Réseau des SADC et CAE. 
 
 Rappelons que les SADC et CAE sont très actifs pour soutenir les femmes entrepreneures au Québec. Notamment durant la pandémie, 58 % de nos interventions étaient pour venir en aide à des entreprises détenues par des femmes. 

POURQUOI LE FLEXIPRENEURIAT ?
Saviez-vous que l’entrepreneuriat à temps partiel est loin d’être un phénomène marginal ? Selon les récentes données du Global Entrepreneurship Monitor, 82,7 % des femmes entrepreneures émergentes (80,5 % pour les hommes) combinent leurs activités entrepreneuriales avec un emploi (67,7 % dans le reste du Canada). 

À partir de ce constat, la SADC Shawinigan a mené entre 2018 et 2021 une étude à portée provinciale sur l’entrepreneuriat à temps partiel, financé par Femmes et Égalité des genres Canada. La SADC s’est intéressée plus précisément aux défis et enjeux qui se dressent sur le parcours des femmes entrepreneures à temps partiel. 

L’un des constats de l’étude dévoilée par la SADC le 5 novembre dernier est que la moitié des répondantes ne se reconnaissent pas dans la définition de l’entrepreneur-e mise de l’avant au Québec, surtout au niveau de la prise de risque et du grand nombre d’heures travaillées. Voilà pourquoi la SADC a lancé le concept du flexipreneur-e. Quelques faits saillants de l’étude :

• 58 % des femmes nous ont indiqué que leurs activités entrepreneuriales leur rapportent des revenus de   5 000 $ et moins par année, mais, pour plusieurs d’entre elles qui ont de faibles revenus, ceci représente un apport significatif.
• Le temps partiel semble apparaître comme une voie d’entrée plus accessible à l’entrepreneuriat,
représentant ainsi une avenue intéressante pour l’autonomisation des femmes en leur permettant de diversifier leurs sources de revenus.
• Elles ont des besoins en termes de formations et d’accompagnement par rapport à plusieurs aspects : – à la fiscalité et à la comptabilité, au développement stratégique de l’entreprise, au marketing et à la présence sur le web.
• Elles souhaiteraient également avoir accès à des services avec des horaires atypiques.
• En matière de financement, elles ont des besoins limités (majoritairement autour de 5 000 $).
 
« L’importance d’avoir une offre inclusive et flexible, c’est le constat de toute cette démarche, » affirme Simon Charlebois, directeur général de la SADC Shawinigan, à l’origine du programme dont sont partenaires le ministère Femmes et Égalité des genres et Développement économique Canada pour les régions du Québec. « Ensemble, nous avons pu élaborer de nombreuses recommandations. Et ce n’est que le début ». 
 

 

À PROPOS DU RÉSEAU DES SADC ET CAE

Les 67 SADC (Sociétés d’aide au développement des collectivités) et CAE (Centres d’aide aux entreprises) travaillent depuis 40 ans au développement économique de leur collectivité. Le Réseau des SADC et CAE compte plus de 1 000 professionnels et bénévoles qui soutiennent et financent chaque année plus de 10 000 entrepreneurs et projets de développement économique local. Les SADC et les CAE offrent aux entrepreneurs un accompagnement personnalisé et soutenu, ainsi que des produits de financement souples et adaptés à leurs besoins. Développement économique Canada pour les régions du Québec appuie financièrement els SADC et les CAE.

RESTEZ BRANCHÉS
Suivez le Réseau sur les FacebookTwitter

RENSEIGNEMENTS
Christine Pilote, Directrice des communications | Tél. : 581 999-6363 | cpilote@ciril.qc.ca

Le projet Crédits Carbone SADC + CAE

DES PME D’ICI REÇOIVENT UNE COMPENSATION FINANCIÈRE POUR LA RÉDUCTION DE LEURS ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE

Nous sommes heureux d’annoncer une première redistribution de près de 300 000 $ à l’ensemble des 74 PME et organisations qui ont participé au projet Crédits carbone SADC+CAE ; une initiative novatrice qui a permis de mettre en vente sur le Marché volontaire du carbone (MVC) plus de 2 millions de crédits carbone issus des efforts de réduction de gaz à effet de serre (GES) de PME et d’organisations régionales. 

Rappelons que le MVC était majoritairement réservé aux grandes entreprises au début du projet et qu’il s’agit ici des seuls crédits carbone certifiés disponibles issus des efforts de réduction de GES de petites entreprises du Québec. C’est en fédérant les 74 PME et organisations et en les accompagnant dans cette démarche complexe que les SADC et CAE ont réussi cette percée. 

Selon Vallier Daigle, président du Réseau des SADC et CAE, ces récompenses financières sont une manière concrète d’encourager les entreprises à réduire leurs émissions de GES. « Les pratiques d’affaires écoresponsables adoptées par ces entreprises ont des retombées, sociales, économiques et environnementales importantes et ces remises sont un élément de plus pour les encourager à poursuivre leurs efforts. Je félicite d’ailleurs tous les participants qui ont réalisé des projets novateurs et remarquables.»

 

DES RETOMBÉES LOCALES

Ces récompenses sont rendues possibles grâce aux différents acheteurs corporatifs, institutionnels, communautaires et individuels. Le président du Réseau remercie tous les acheteurs qui à ce jour ont privilégié des crédits carbone d’ici. « Les retombées économiques sont locales et ces achats ont des effets directs sur les petites entreprises de nos milieux comme en témoignent ci-dessous les entreprises MSL fibre à Louiseville et Lauzon Bois énergétique Recyclé à Papineauville qui ont reçu chacun près de 10 000 $ lors de cette vente. »

Plus de 1,5 millions de crédits carbone issus du projet Crédits carbone SADC+CAE sont encore disponibles sur le marché. Comme la demande de crédits carbone certifiés est en croissance, nous espérons effectuer d’autres remises sous peu. D’ailleurs, il est possible d’acheter ces crédits sur le site web du Réseau : pour acheter des crédits carbone.

 

DES EXEMPLES D’ENTREPRISES RÉCOMPENSÉES  

MSL fibre 

À la suite du lancement du projet Crédits carbone SADC + CAE par la SADC de la MRC de Maskinongé, MSL fibre, une entreprise spécialisée en insonorisation de bâtiment, répond à l’appel. Patricia Baril, vice-présidente aux finances et aux opérations, soumet rapidement ses projets. « L’une des actions que nous avions mises en place était le détournement de la biomasse urbaine de l’enfouissement pour l’utiliser dans notre production de panneaux de fibres de bois. Grâce à ce détournement, 100 % de notre matière première est maintenant constituée de copeaux de bois recyclés. Nous sommes fiers de ces résultats ainsi que d’avoir reçu une récompense financière à la suite de la vente de crédits carbones », affirme madame Baril. 

Patricia Baril site copeaux

Lauzon Bois Énergétique Recyclé

Du côté de l’entreprise Lauzon Bois Énergétique Recyclé, ce sont deux projets majeurs de réduction de GES qui ont été présentés à la SADC de Papineau. Le premier consistait en une réduction de la production de méthane issue de la décomposition de bois en recyclant et en transformant les résidus en granulés de bois énergétiques et stockables. Le deuxième portait sur la réduction majeure de CO2 produit par les systèmes de chauffage à l’huile, au propane ou au gaz naturel des ménages et des bâtiments commerciaux, maintenant alimentés avec les granulés de bois énergétiques produits par l’entreprise. 

Selon le directeur des opérations et des approvisionnements, François Mireault : « En plus d’une récompense financière, nous sommes fiers de contribuer aux objectifs de réductions des GES que ciblent nos gouvernements, puisque qu’en 20 ans nous avons un bilan de réduction de 830 000 Tonnes CO2eq, c’est l’équivalent d’avoir retiré 180 400 automobiles à essence. »

David Lauzon

 LES SADC ET CAE DES LEADERS EN DÉVELOPPEMENT DURABLE 

En tant qu’acteur de première ligne en développement économique local, il est important pour les SADC et CAE de créer des milieux de vie sains et contribuer au développement d’une économie plus responsable. Depuis près de 15 ans, les SADC et CAE aident les entreprises à améliorer leur compétitivité grâce au développement durable. Nous avons déjà en place un réseau solide, et à ce jour, près de 1000 entreprises ont bénéficié d’un accompagnement en développement durable ou ont participé à des projets collectifs durables de SADC et CAE. Nos résultats sont concluants : les entreprises que nous accompagnons améliorent leur bilan environnemental et social tout en augmentant leurs profits. Pour en savoir plus sur nos services en développement durable. 

COMMUNAUTÉ DURABLE

Précisons que les efforts des 74 petites entreprises et organisations, fédérées par les SADC et CAE, s’inscrivent dans la démarche de mutualisation Communauté Durable des Solutions Will inc., une entreprise certifiée BCorp qui est spécialisée dans la gestion et la création d’actifs carbone et dans leur vente. Les Solutions Will réalise l’accompagnement des aspects techniques de la démarche, comme la quantification, et s’assure de la vérification des crédits carbone effectuée par une tierce partie accréditée par VCS (Verified Carbon Standard), le plus important programme du marché volontaire au monde.

À PROPOS DU RÉSEAU DES SADC ET CAE

Les 67 SADC (Sociétés d’aide au développement des collectivités) et CAE (Centres d’aide aux entreprises) travaillent depuis 40 ans au développement économique de leur collectivité. Le Réseau des SADC et CAE compte plus de 1 000 professionnels et bénévoles qui soutiennent et financent chaque année plus de 10 000 entrepreneurs et projets de développement économique local. Les SADC et les CAE offrent aux entrepreneurs un accompagnement personnalisé et soutenu, ainsi que des produits de financement souples et adaptés à leurs besoins. Développement économique Canada pour les régions du Québec appuie financièrement els SADC et les CAE.

 

RESTEZ BRANCHÉS
Suivez le Réseau sur les FacebookTwitter

 

RENSEIGNEMENTS
Christine Pilote, Directrice des communications | Tél. : 581 999-6363 | cpilote@ciril.qc.ca

Accélérer le passage du Québec à l’économie circulaire

Nouveauté : un parcours de formation pour accélérer le passage à l’action en économie circulaire dans chacune des régions du Québec !

Nous sommes heureux de faire partie de cette tournée mise en place par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) en collaboration avec de nombreux partenaires déjà très actifs sur le terrain comme RECYC-QUEBEC, le FAQDD Fonds d’action québécois pour le développement durable, le Cttéi et le Ceriec. Cette importante tournée bénéficie du soutien de Développement économique Canada (DEC) et du mouvement Desjardins.

En savoir plus : https://www1.fccq.ca/?p=11362&preview=true

« Notre Réseau de proximité est un acteur clé dans l’aide technique en développement durable auprès des entreprises et dans la mise en place de projets d’économie circulaire. Nous sommes donc enthousiastes à l’idée de participer à cette tournée qui répond au besoin de mieux faire connaitre aux entreprises, et aux communautés d’affaires en général, les pratiques émergentes et les opportunités associées à l’économie circulaire »,

Pascal Harvey, directeur général du Réseau des SADC et CAE.