Flexipreneures inspirantes: la force de la famille

Lysandre a grandi aux Iles. En 2020, en pleine pandémie, Lysandre et son conjoint ainsi que sa sœur Sandrine acquièrent Conrad Miousse & Fils, un commerce implanté aux Iles depuis 60 ans. Rebaptisé Meubles & Moi, l’entreprise ouvre en pleine pandémie. «L’opportunité s’est présentée à nous. J’étais en plein congé de maternité mais je n’ai pas voulu laisser passer cette chance», précise Lysandre qui est aussi inhalothérapeute pour le CIUSSS des Iles. «J’adore mon métier, mais j’ai aussi la fibre entrepreneuriale. Dans le meilleur des mondes, j’aimerais continuer de combiner les deux.»

ENTREPRISE : MEUBLES & MOI
Où :  Iles de la Madeleine
Qui : Lysandre et Sandrine Chiasson, et Maxime Leblanc
Quoi : Vente au détail de grandes marques: meubles, matelas, électroménagers et accessoires de décor.

Lysandre est reconnaissante de pouvoir travailler avec sa famille. «Même nos parents donnent un coup de main au magasin.» À son retour de congé de maternité, l’entrepreneuriat offrira à Lysandre la flexibilité nécessaire pour jouer son rôle de maman. «Le télétravail, c’est génial.»

Pour maximiser les chances de succès, la SADC des Iles-de-la-Madeleine a supporté financièrement les jeunes associés afin de bonifier et de diversifier leur inventaire lors de l’ouverture. La SADC leur offre aussi le soutien d’un mentor. «Avec lui, on veut se dépasser, réfléchir, trouver des pistes de solution. C’est vraiment génial d’être encadrés par des gens d’expérience», se réjouit Lysandre.

www.facebook.com/meublesetmoiauxiles 


À PROPOS DU RÉSEAU SADC ET CAE

Les SADC et CAE, ce sont plus de 400 professionnels et au-delà de 1000 bénévoles qui travaillent depuis 40 ans au développement économique des régions du Québec. Leur mission ? Soutenir des projets et des entreprises innovantes pour des collectivités prospères. Pour le Réseau dont la force est la proximité avec le milieu et une présence assidue sur le terrain, l’entrepreneuriat féminin est aussi une priorité. Développement économique Canada appui financièrement les SADC et CAE.

Flexipreneure, c’est le terme créé par la SADC Shawinigan pour parler des femmes entrepreneures qui, souvent, cumulent la gestion de leur entreprise avec un autre emploi, des études ou de l’aide à un proche. Afin d’améliorer l’accompagnement qui leur est offert, la SADC Shawinigan a lancé l’initiative Entreprendre au féminin autrement, financée par le ministère Femmes et Égalité des genres Canada. Entre 2018 et 2021, plusieurs projets-pilotes ont ainsi rejoint un grand nombre de flexipreneures de toutes les régions du Québec.

Flexipreneures inspirantes: la passion avant tout

Jade est une leader née. Petite, elle aide déjà à l’organisation de tous les partys de famille. Très jeune, elle sait ce qu’elle veut. Elle monte sur scène pour la première fois à 5 ans. «Faire ce que j’aime est la seule chose qui m’intéresse». Passionnée, elle fonde sa propre entreprise de gestion d’évènements et de production de spectacles à 18 ans. «J’en ai 28 aujourd’hui et je peux dire que c’est plus qu’une passion, c’est ma vie», affirme la jeune femme diplômée de l’École du showbusiness.

ENTREPRISE :  PRODUCTIONS JADOR
Où : Saint-Jean-sur-Richelieu
Qui : Jade Marcoux 
Quoi : Gérance artistique/organisation d’évènements/production de spectacles.

Depuis peu, elle fait aussi de la gérance d’artistes. «Je suis aussi chanteuse. C’est un atout pour comprendre la réalité des artistes.» En parallèle, Jade a longtemps occupé divers emplois dont plusieurs comme pigiste. Actuellement en congé de maternité – elle a deux enfants – elle a pris la décision de se consacrer à 100% à son entreprise. 

Sa participation au Comité administratif de l’aile jeunesse de la Chambre de Commerce du Haut-Richelieu l’a convaincue. «La Cohorte de soutien de la Chambre est parrainée par le CAE Haute-Montérégie. Grâce à eux, j’ai pu bénéficier d’un mentor et suivre diverses formations.» Plus solide que jamais, la voilà prête à passer de flexipreneure à entrepreneure à part entière.

www.productionsjador.com 


À PROPOS DU RÉSEAU SADC ET CAE

Les SADC et CAE, ce sont plus de 400 professionnels et au-delà de 1000 bénévoles qui travaillent depuis 40 ans au développement économique des régions du Québec. Leur mission ? Soutenir des projets et des entreprises innovantes pour des collectivités prospères. Pour le Réseau dont la force est la proximité avec le milieu et une présence assidue sur le terrain, l’entrepreneuriat féminin est aussi une priorité. Développement économique Canada appui financièrement les SADC et CAE.

Flexipreneure, c’est le terme créé par la SADC Shawinigan pour parler des femmes entrepreneures qui, souvent, cumulent la gestion de leur entreprise avec un autre emploi, des études ou de l’aide à un proche. Afin d’améliorer l’accompagnement qui leur est offert, la SADC Shawinigan a lancé l’initiative Entreprendre au féminin autrement, financée par le ministère Femmes et Égalité des genres Canada. Entre 2018 et 2021, plusieurs projets-pilotes ont ainsi rejoint un grand nombre de flexipreneures de toutes les régions du Québec.

Flexipreneures inspirantes: à la santé des moms

Kathryne est kinésiologue certifiée en périnatalité. Au printemps 2020, dès le début de la pandémie, la clinique où elle travaille ferme ses portes. «L’idée de Momki Bouge, je l’avais depuis 2018. Je me suis lancée.» Offerts alors exclusivement en mode virtuel, ses services connaissent vite du succès.

ENTREPRISE : MOMKI BOUGE
Où : Trois-Rivières
Qui : Kathryne Gervais
Quoi : Service de mise en forme pour mamans, pré et postnatal.

Aujourd’hui, Kathryne peut également offrir ses services en présentiel. «J’adore prendre soin de mes moms. Je les trouve hot de se déplacer avec leur bedaine, d’autres avec leurs bébés, pour assister à mes entrainements dans le but de se remettre en forme», s’enflamme Kathryne, elle-même maman de deux enfants. Maître de l’organisation, elle réussit à combiner ces activités avec un emploi à temps partiel comme kinésiologue en oncologie.

 
Kathryne Gervais 

En mars 2021, vu son statut de temps partiel, elle hésite à participer Défi OSEntreprendre en Mauricie. Elle pose malgré sa candidature et se retrouve finaliste du Prix spécial Flexipreneur.e dans le cadre d’un projet pilote de la SADC Shawinigan mettant en valeur cette nouvelle forme d’entrepreneuriat dans laquelle elle se reconnait davantage. Sa participation au Défi lui permettra d’avoir accès gratuitement à une formation en gestion d’entreprise et à un mentor durant un an.

Depuis septembre, Kathryne se consacre entièrement à son entreprise. À ce jour, plus de 200 femmes sont devenues des moms qui bougent. «Je viens de développer un cours innovateur pour les 50 ans et plus. À la ménopause, la santé pelvienne est aussi importante qu’après un accouchement.»

www.momkibouge.com



À PROPOS DU RÉSEAU SADC ET CAE

Les SADC et CAE, ce sont plus de 400 professionnels et au-delà de 1000 bénévoles qui travaillent depuis 40 ans au développement économique des régions du Québec. Leur mission ? Soutenir des projets et des entreprises innovantes pour des collectivités prospères. Pour le Réseau dont la force est la proximité avec le milieu et une présence assidue sur le terrain, l’entrepreneuriat féminin est aussi une priorité. Développement économique Canada appui financièrement les SADC et CAE.

Flexipreneure, c’est le terme créé par la SADC Shawinigan pour parler des femmes entrepreneures qui, souvent, cumulent la gestion de leur entreprise avec un autre emploi, des études ou de l’aide à un proche. Afin d’améliorer l’accompagnement qui leur est offert, la SADC Shawinigan a lancé l’initiative Entreprendre au féminin autrement, financée par le ministère Femmes et Égalité des genres Canada. Entre 2018 et 2021, plusieurs projets-pilotes ont ainsi rejoint un grand nombre de flexipreneures de toutes les régions du Québec.

Flexipreneures inspirantes: encore plus de branches à leur arc

Sarah est cinéaste et réalisatrice de métier. En 2020, dès le début de la pandémie, elle perd tous ses contrats. «J’ai vu ça comme une opportunité de lancer la petite entreprise dont je rêvais depuis longtemps», se souvient la jeune femme qui en moins de deux, écrit son plan d’affaires. «En un mois, on avait trouvé le financement.»

Continue reading « Flexipreneures inspirantes: encore plus de branches à leur arc »